Auteurs 

 

Benjamin Lille
Université Laval
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

           Margarida Romero                            Université Laval         Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Résumé court

Les récits de vie numérique permettent la modélisation de connaissances (Shelby-Caffey, Úbéda, & Jenkins, 2014) et présentent un potentiel de participation sociale (Antilla, 2013) entre différentes générations (Romero et al., 2015). Notre objectif de recherche est d’analyser le potentiel pédagogique de la création intergénérationnelle de récits de vie en lien avec le programme de Monde Contemporain de la 5e année de l’enseignement secondaire à partir d’une expérience pilote réalisée avec des élèves du secondaire et une personne d’expérience (50+). Nous discuterons des limites et des opportunités de cette approche au cours de la dernière section de cette communication

 

 

Mots clés

Récit de vie numérique; monde contemporain; technologie éducative; création de ressources éducatives numériques

 

Résumé long

Nous analysons la création numérique comme une stratégie d’apprentissage actif à l’école. L’apprentissage actif vise à engager l’apprenant sur l’activité pédagogique ainsi que sur l’action et la réflexion (Eison & Bonwell, 1993). Notre étude a pour objectif scientifique d’analyser les récits de vie numérique comme activités d’apprentissage au secondaire pouvant permettre la compréhension de connaissances socioéconomiques à l’échelle macro, à partir de partages d’expériences personnelles, à l’échelle micro. Nous introduisons tout d’abord les récits de vie numériques comme outils de   la   modélisation de   connaissances pour ensuite   présenter l’expérience pilote de création d’un récit de vie numérique en lien avec le programme de Monde Contemporain de la 5e année de l’enseignement secondaire.

 

Les récits de vie numériques comme outil de modélisation de connaissances

La création d’un récit de vie numérique permet la modélisation de connaissances (Shelby-Caffey et al., 2014) à partir d’une approche humaniste qui permet la participation sociale de différentes générations (Romero, 2015). L’usage des récits de vie numériques permet également « de promouvoir une dimension critique de l’apprentissage permettant d’identifier et de modifier nos préconceptions qui forment nos attitudes, nos comportements et nos actions » (Castleden, Daley, Sloan Morgan, & Sylvestre, 2013, p. 489). Dans l’observation de l’usage des récits de vie, les Castleden et collaborateurs ont observé une transformation des conceptions des apprenants sur la communauté Micmaque au moment de créer leur récit de vie numérique sur leur séjour dans cette communauté autochtone. En s’investissant dans la création d’un récit de vie numérique, les apprenants s’engagent dans une approche réflexive qui leur permet d’approfondir davantage les concepts étudiés tout en créant un lien émotionnel avec ces derniers. Sylvester et Greenidge (2009) soulignent effectivement l’apport de cet outil chez les élèves possédant des difficultés quant à la rédaction de textes. Shelby-Caffey, Úbéda et Jenkins (2014) ont notamment constaté que les élèves ayant des faiblesses en écriture affichaient une grande détermination à rédiger un script de qualité lors de la production d’un récit de vie numérique. Étant un exercice motivant et engageant, la création d’un récit de vie numérique permet ainsi le développement des compétences disciplinaires chez les apprenants.

 

La création d’un récit de vie numérique en lien avec le programme du Monde Contemporain

Notre expérience a eu pour objectif d’amener des élèves du secondaire à créer un récit de vie numérique à partir du témoignage d’une femme ayant quitté la Bulgarie pour s’installer au Québec en 1990. L’expérience s’est déroulée pendant une demi-journée à l’École secondaire Marcelle-Mallet, à Lévis (Québec). Les élèves ont d’abord été introduits au projet de recherche avant d’écouter le témoignage de la migrante. Le témoignage a été structuré par le biais de questions clés qui ont permis le traitement du sujet de la migration en lien aux objectifs du Programme de Formation de l’École Québécoise (PFÉQ) liées aux mouvements migratoires (5e année, Monde Contemporain).Ces objectifs visent la compréhension des facteurs décisifs au cours des différentes étapes du processus migratoire et ont été transposés sous forme de questions clés par le biais d’un canevas. Le partage des informations clés du témoignage, guidé par les questions clés du canevas a permis un processus de prise de notes guidé pour les élèves du secondaire au moment d’écouter le témoignage et de poser des questions. Une fois le témoignage fait, les élèves étaient ensuite appelés à s’inspirer de celui-ci afin de créer une histoire numérique sous forme de questions à choix de réponses, et ce, équipe de quatre. Les bonnes réponses aux questions correspondaient aux éléments du témoignage tandis que les mauvaises réponses étaient envisagées par les élèves, mais se devaient d’être plausibles. L’équipe de recherche ainsi que la personne migrante ont collaboré avec les élèves afin de les aider dans le processus créatif. Lorsque les élèves eurent complété leur histoire numérique, ils la présentèrent au groupe. Finalement, les élèves eurent quelques minutes pour discuter de l’expérience et de leur appréciation quant à l’utilisation de récit de vie numérique pour enseigner la migration.

 

Discussion

L’expérience de création d’un récit de vie numérique avec les apprenants du secondaire a permis d’observer l’appréciation de cette méthode pédagogique participative chez les apprenants. L’ensemble des apprenants a considéré l’expérience plus engageante et enrichissante que les cours habituels en Univers Social. D’un point de vue de l’innovation pédagogique, la conseillère pédagogique a valorisé l’intérêt d’engager les apprenants du secondaire dans la création des ressources pédagogiques. Le potentiel de réutilisation de la ressource éducative comme une ressource éducative ouverte (OER, Lane, McAndrew, Connoly, Ferreira, & Wilson, 2010) au sein de l’école, et dans une communauté éducative plus étendue, a été signalé comme l’un des avantages de cette démarche de création numérique d’un récit de vie en Univers Social. D’un point de vue des limites, il faut signaler l’investissement logistique nécessaire pour le déroulement d’une séance de création intergénérationnelle d’un récit de vie et des démarches nécessaires auprès des différents acteurs. Ceci nous porte à considérer le besoin d’introduire cette approche pédagogique dans la formation initiale et continue des enseignants afin de faciliter l’intégration de la création de récits de vie numériques pour la création de ressources éducatives numériques.

 

Références bibliographiques

Antilla, J. K. (2013). From Si Se Puede to Echale Ganas: Transforming the Life Narrative of Migrant Students through Debate Tournaments. University of California, Santa Barbara.

Castleden, H., Daley, K., Sloan Morgan, V., & Sylvestre, P. (2013). Settlers unsettled: using field schools and digital stories to transform geographies of ignorance about Indigenous peoples in Canada. Journal of Geography in Higher Education, 37(4), 487–499.

 

Eison, J. A., & Bonwell, C. C. (1993). Recent Works on Using Active Learning Strategies across the Disciplines.

 

Lane, A., McAndrew, P., Connoly, T., Ferreira, G. d S., & Wilson, T. (2010). Reusing, reworking and remixing open educational resources. Cases’n’Places. Global Cases in Educational and Performance Technology, 71–84.

 

Romero, M. (2015). Creating computer-based life narratives: engaging elders and secondary level students in intergenerational learning about immigration. In Capital Ideas. Ottawa, Canada: University of Ottawa. Retrieved from https://www.openconf.org/CCA2015 /modules/request.php?module=oc_program&action=summary.php&id=278.

 

Romero, M., Lille, B., Kichkina, N., Bourgault, M., Proulx, J.-N., & Patino, A. (2015). Apprentissage intergénérationnel en Univers Social par le biais d’une création de récit de vie sur la migration. In CICE-2015 proceedings. University of Toronto, Mississauga, Canada.

 

Shelby-Caffey, C., Úbéda, E., & Jenkins, B. (2014). Digital Storytelling Revisited. The Reading Teacher, 68(3), 191–199.

 

Sylvester, R., & Greenidge, W. (2009). Digital storytelling: Extending the potential for struggling writers. The Reading Teacher, 63(4), 284–295.

0
0
0
s2sdefault
01 UdeS 02 teluq 03 laval 05 Uquam 04 UdeM