• Bienvenue sur le portail de la CIRTA

    CIRTA

    Communauté pour l'Innovation et la Recherche sur les Technologies dans l'enseignement/Apprentissage.

  • 1
  • Bienvenue sur le portail de la CIRTA

    CIRTA

    Communauté pour l'Innovation et la Recherche sur les Technologies dans l'enseignement/Apprentissage.

  • 1

L’usage du Smartphone lors des heures d’enseignement à l’université : Étude des pratiques d’utilisation du Smartphone pendant les cours des étudiants de premier cycle universitaire.

 

 Géraldine Foin

Université Laval

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À l’aide d’un questionnaire en ligne et d’entretiens semi-directifs, nous savons que les étudiants se connectent à Internet pendant les heures d'enseignement, de nombreux enseignants ne seront pas surpris par ce constat. Néanmoins il existe des préférences entre les contenus. Les étudiants qui ont une forte relation avec l'Internet mobile, seront amenés à effectuer en moyenne 5,54 activités, mais ces dernières seront axées d'abord sur l'université, avec la consultation de l'ENT. Ensuite vers la communication avec l'utilisation d'un réseau social et enfin la recherche documentaire pour compléter les connaissances lors des heures d’enseignement. En ce qui concerne les étudiants qui utilisent l'Internet mobile de manière plus occasionnelle, ils auront en moyenne 3,53 activités avec une légère différence dans leur usage d'Internet. Les deux premiers contenus qui seront ouverts sont, la consultation de l'ENT et la recherche documentaire, ce n'est qu'ensuite que viennent les activités en lien avec le réseau social.

En regardant seulement les contenus visités au moins une fois en cours, il semblerait que certaines activités semblent aller de paire. Si un étudiant va faire des recherches en ligne en lien avec le cours, il est fort probable qu'il consultera par la suite son ENT (r = 0,525, p < 0,001). S’il va surfer sur Internet, le participant sera amené à se connecter à son réseau social (r = 0,450, p < 0,001) ou aller sur son ENT (r = 0,448, p < 0,001). Cela ne semble pas étonnant, Internet proposant une quantité non-exhaustive d'activités, il est facile de passer de l'une à l'autre : certaines activités en entraînant une autre. De plus, il apparaît que les habitudes numériques reflètent les activités numériques réalisées en cours : plus les étudiants auront l'habitude de consulter leur ENT tous les jours, plus ils le feront en cours et cela est vrai pour l’ensemble des activités avec plus ou moins d'intensité. Si un étudiant à l’habitude de consulter son réseau social, alors les heures de cours ne sont pas une gêne pour sa connexion journalière. D’un autre côté ceux qui n’ont pas cette habitude, ne le feront pas en cours. Il y a tout de même des activités qui sont favorables dans le contexte de l’enseignement, comme la recherche documentaire : 40,74 % des étudiants qui ne font pas des recherches documentaires, profiteront des cours pour en effectuer. 

De manière générale les activités qui peuvent susciter l'envie d'aller sur Internet semblent être l'utilisation de son réseau social, la recherche documentaire et la consultation de l'ENT. Les heures d’enseignement faisant partie du quotidien des étudiants peuvent être sujettes au manque de concentration. À l’aide des entretiens il semblerait que ces moments d’égarement sont parfois en lien avec la difficulté du cours, l’intérêt de la matière de l’éloquence de l’enseignant, ou de la fatigue. De manière globale les étudiants vont certes sur Internet pendant les cours, mais leur usage ne semble pas être aussi oisif que l’on peut penser. Rappelons que le réseau social peut être utilisé dans le cadre de la vie étudiante en proposant des documents de cours, des informations sur les examens ou pour faciliter la création de groupes de travail. Finalement reste à savoir la durée moyenne de leur digression sur Internet, si elle n’est que de quelques secondes ou de plusieurs minutes.

 

 

Références  

Brice, L., Croutte, P., Jauneau-Cottet, P. et Lautie, S. (2015). Baromètre du Numérique, Rapport réalisé par le CREDOC pour Le Conseil Général de l’Economie (CGE) et L’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP). [En ligne] http://www.credoc.fr/pdf/Sou/Diffusion_des_TIC_en_France_2015.pdf.

Henion, A. et Johnson, R. (2014). Nighttime smartphone use zaps workers’ energy, [En ligne] http://msutoday.msu.edu/news/2014/nighttime-smartphone-use-zaps-workers-energy/.

Jarrigeon, A. et Menrath. J. (2010). De la créativité partagée au chahut contemporain. Le téléphone mobile au lycée. Ethnologie française, vol. 40, n° 1, pp. 109 - 114

Jauréguiberry, F. (2002). Le cocooning téléphonique. In La vie privée à l'heure des médias, Baudry, P., Sorbots, C. et Vitalis, A., (dir.), Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, pp. 91 - 104.

Lynn, C. (2012). Pivoting around Smartphones & Cigarettes: Evolved to Play in Extra- structural      Interludes.      In      Welcome     to      the     EvoS     Consortium!     [En     ligne]http://evostudies.org/2012/05/pivoting-around-smartphones-cigarettes-evolved-to-play-in- extrastructural-interludes/.

Menrath, J. (2014). Observatoire de la vie numérique des adolescents (12-17 ans). Discours & Pratiques, [En ligne] http://www.fftelecoms.org/articles/les-ados-s-ennuient-aussi-avec-les- outils-numeriques.

Przybylskia, A., Murayamab, K., DeHaanc, C. et Gladwelld, V. (2013). Motivational, emotional, and behavioral correlates of fear of missing out. Computers in Human Behavior, vol. 29, n°  4, pp. 1841–1848.

Yildirima, C. et Correiab, A-P. (2015). Exploring the dimensions of nomophobia: Development and validation of a self-reported questionnaire. Computers in Human Behavior, vol. 49, pp.  130–137.

Fouquereau, E., Froment, B. et al., (2006). Étudiantes et étudiants face à l’Informatique », OVE Tours Actu’.[En ligne] www.univ-tours.fr/medias/.../ove-tours-actu-3_1435738197725-pdf?.

Papi, C. et Glikman, V. (2015). Les étudiants entre cours magistraux et usage des TIC.

Distances et médiations des savoirs. [En ligne] http://dms.revues.org/1012.

Hoibian, S. (2012). Les jeunes et les technologies de l’information et de la communication. In Les jeunes d’aujourd’hui : quelle société pour demain ?, Merliere, Y. (dir.), CRÉDOC, Cahier de recherche, n° 292, pp. 117 - 135. [En ligne] http://www.credoc.fr/pdf/Rech/C292.pdf.

Cameron, A-F. et Webster J. (2005). Unintended consequences of emerging communication technologies: Instant Messaging in the workplace. Computers in Human Behavior, Vol. 21, n°1, pp. 85-105.

Kuznekoff, J. et Titsworth, S. (2013). The Impact of Mobile Phone Usage on Student Learning.

Communication Education, vol. 62 n 3, pp. 233-252.

 

 

 

 

 

 

 

0
0
0
s2sdefault
Personal Trainer CertificationPersonal Trainer CertificationPersonal Trainer Certification

Actualités

Infolettre

S'abonner

Soyez toujours informés des activités de la CIRTA en vous abonnant à notre infolettre.

Événements

Aucun événement
01 UdeS 02 teluq 03 laval 05 Uquam 04 UdeM